Naviguer le monde de la diligence raisonnable renforcée

Diligence raisonnable renforcée EDD ComplyCube

Le monde en ligne a révolutionné la façon dont nous communiquons, accédons à l'information et menons nos activités. Presque tout ce que nous faisons, de l'ouverture d'un nouveau compte bancaire à la prise de rendez-vous chez le médecin, peut être fait en ligne en quelques étapes seulement.

Néanmoins, cette nouvelle réalité amène de nouveaux défis. Les fraudeurs deviennent de plus en plus sophistiqués et les entreprises doivent suivre le rythme pour protéger leurs clients, leurs actifs et leur réputation tout en se conformant à un contrôle réglementaire accru.

La diligence raisonnable renforcée (EDD) est un processus clé de lutte contre le blanchiment d'argent (AML) et le financement du terrorisme (CTF). Cet article met en évidence les principaux aspects et défis de l'EDD.

Qu'est-ce que la vigilance à l'égard de la clientèle ?

Le Customer Due Diligence (CDD) est un processus entrepris par les entreprises, en particulier les institutions financières, et entités réglementées, pour vérifier l'identité des clients et évaluer les risques avant d'établir une relation d'affaires. CDD vise à prévenir le blanchiment d'argent, le financement du terrorisme et d'autres activités illégales.

Un élément crucial du CDD est le processus Know Your Customer (KYC), qui consiste à vérifier les détails du client tels que le nom, l'adresse, la date de naissance, l'historique des transactions, la biométrie et les documents d'identification.

Après vérification d'identité, les entreprises doivent exercer une vigilance permanente (ODD) en surveillant en permanence le profil de risque du client et en signalant les activités suspectes aux autorités compétentes.

Les différents niveaux de CDD

Il existe trois niveaux de CDD :

  • Diligence Raisonnable Simplifiée (SDD) : Appliqué aux clients à faible risque, le SDD implique une vérification d'identité et une évaluation des risques minimales. Il est utilisé lorsque le risque de criminalité financière (FinCrime) est jugé faible.
  • Diligence raisonnable de base (BDD) : Appliqué à la plupart des clients, le BDD, également appelé CDD, implique l'obtention et la vérification d'informations sur les clients, notamment la profession, la source des fonds et l'objet de la relation commerciale.
  • Diligence raisonnable renforcée (EDD) : Appliqué aux clients à haut risque, tels qu'une personne politiquement exposée (PPE) ou un client d'une juridiction où les contrôles AML/CTF sont faibles. EDD implique une analyse plus approfondie des informations client et une évaluation approfondie des risques.

Pour déterminer le niveau approprié de CDD, les entreprises utilisent une approche basée sur les risques (RBA) pour évaluer les facteurs de risque des clients tels que l'emplacement, la nature des transactions et le comportement. La RBA permet aux institutions d'allouer des ressources aux domaines à haut risque, améliorant ainsi l'efficacité des mesures de LBC/FT.

Catégories de vigilance à l'égard de la clientèle : SDD, CDD, EDD

Qu'est-ce que la diligence raisonnable renforcée ?

Enhanced Due Diligence (EDD) représente une approche globale de la diligence raisonnable à l'égard de la clientèle utilisée par les entreprises pour faire face au risque de transaction accru associé aux clients à haut risque.

Les processus EDD impliquent un examen approfondi des antécédents des clients, des actifs financiers, des sources de fonds, des certificats commerciaux et des modèles de transaction. En obtenant des informations d'identification supplémentaires et en approfondissant les facteurs de risque, EDD permet une meilleure gestion des risques par rapport aux mesures de diligence KYC standard.

C'est pourquoi plusieurs juridictions ont introduit des réglementations obligeant les institutions à mettre en œuvre des contrôles EDD complets. Les principaux exemples incluent la loi sur le secret bancaire (BSA) aux États-Unis et la 6e directive anti-blanchiment de l'Union européenne (6AMLD).

La différence entre la diligence raisonnable AML et l'EDD

La diligence raisonnable AML est un terme général englobant divers processus et mesures que les institutions financières et les entreprises prennent pour détecter, prévenir et signaler le blanchiment d'argent et d'autres activités illicites. Cela comprend la mise en œuvre de politiques, de procédures et de contrôles pour identifier et évaluer le risque client, ainsi que la conduite de CDD et la surveillance des transactions.

D'autre part, l'EDD est une forme spécialisée de CDD utilisée dans des situations présentant un risque plus élevé de blanchiment d'argent, de financement du terrorisme ou d'autres délits financiers. Cela nécessite un examen plus approfondi des antécédents, de la source de richesse et de l'activité de transaction d'un client.

En résumé, AML Due Diligence est un terme général qui comprend des politiques, des procédures et des contrôles pour évaluer le risque client. L'EDD est un processus spécialisé et étendu de vérification des clients utilisé dans les situations à haut risque pour mieux comprendre les activités financières d'un client et identifier les risques potentiels.

Quand l'EDD est-il requis ? Définition des clients à haut risque

L'EDD peut être déclenchée pour des clients ou des transactions en cours considérées comme présentant un risque plus élevé par une institution financière. Les exemples comprennent:

  • Clients de pays à haut risque ou de juridictions avec des réglementations AML/CTF faibles ou un plus grand risque de blanchiment d'argent. Ces pays sont également connus sous le nom de pays tiers à haut risque.
  • Les personnes politiquement exposées, les membres de leur famille ou leurs proches.
  • Clients ayant des antécédents d'activités criminelles, impliqués dans des transactions suspectes ou des entreprises à haut risque telles que les entreprises à forte intensité de liquidités.
  • Individus fortunés avec des structures commerciales ou des arrangements financiers complexes.
  • Les transactions impliquant des industries à haut risque comprennent le commerce des armes, les jeux de hasard, le secteur financier et la crypto-monnaie.
Sanctions Dépistage PEP

Les éléments clés d'une diligence raisonnable renforcée

Les procédures de diligence raisonnable renforcée reposent sur l'appétit pour le risque de l'organisation, mais comprennent généralement les éléments suivants :

  • Programme d'identification des clients (CIP): Vérifier l'identité du client en recueillant les pièces d'identité nécessaires et en corroborant les informations fournies.
  • Évaluation des risques client : Évaluer le niveau de risque du client en fonction de facteurs tels que l'industrie, l'emplacement, le comportement transactionnel et les affiliations.
  • Rapports de renseignement : Commander un rapport de renseignement pour obtenir des informations sur un individu, un bénéficiaire effectif, une entreprise ou une industrie afin d'évaluer les risques de manière globale.
  • Beneficial ownership: Identifier les bénéficiaires effectifs ultimes de l'entreprise ou du compte du client, y compris les particuliers qui possèdent ou contrôlent la personne morale.
  • Source de richesse et de fonds : Enquêter sur les écarts dans la source de richesse du client, l'origine des fonds et la valeur nette.
  • Surveillance continue : Surveillez en permanence les comptes clients à haut risque pour détecter les activités suspectes, les modifications du profil de risque ou les problèmes de conformité.
  • Personnes politiquement exposées (PPE) : Identifier si le client ou un bénéficiaire effectif est une personne politiquement exposée ou a des liens étroits avec une personne. Vous pouvez en savoir plus ici : Qu'est-ce qu'une personne politiquement exposée (PPE) ?
  • Examen des sanctions : Vérification du client par rapport aux listes de sanctions nationales ou internationales, qui peuvent interdire ou restreindre les relations commerciales. Vous pouvez en savoir plus sur le sujet ici : Qu'est-ce que le filtrage des sanctions ?
  • Dépistage des médias indésirables: Examiner des articles de presse et des sources en ligne pour identifier une éventuelle implication dans FinCrime ou des activités illicites.
  • Atténuation des risques: Mettre en œuvre des mesures d'atténuation des risques appropriées, telles qu'une surveillance renforcée des transactions, des exigences de documentation supplémentaires ou des approbations de haut niveau.
  • Archivage : Tenir à jour des enregistrements détaillés du processus EDD, y compris les informations sur les clients, les évaluations des risques et toutes les actions connexes.
Composants clés de la diligence raisonnable améliorée EDD

Intégrer le KYC dans les procédures de diligence raisonnable renforcées

L'intégration de KYC dans les procédures EDD renforce la gestion des risques pour les institutions traitant avec des clients à haut risque. Le processus KYC jette les bases de l'EDD en rassemblant des informations essentielles sur les clients et en évaluant les risques. Combinées, ces approches créent une solide stratégie de gestion du risque client.

Les procédures KYC et EDD impliquent l'identification, la vérification, l'évaluation des risques et la surveillance continue des clients. Cependant, l'EDD nécessite une analyse plus approfondie, mettant l'accent sur la propriété réelle, une évaluation approfondie de la source de richesse et de fonds du client et une surveillance continue renforcée. Ce niveau d'examen accru permet aux banques et autres institutions financières d'acquérir une meilleure compréhension des clients à haut risque et de maintenir la conformité réglementaire.

Liste de contrôle de diligence raisonnable améliorée

Le processus EDD comprend plusieurs étapes qui peuvent varier en fonction des politiques et procédures de l'organisation. Une liste de contrôle de diligence raisonnable typique peut impliquer :

  1. Identifier les clients et les transactions à haut risque qui nécessitent une EDD sur la base de critères et de seuils d'évaluation des risques.
  2. Obtenir des informations et des documents supplémentaires pour vérifier l'identité, les fonds et la richesse du client impliqués dans la transaction afin d'évaluer le risque posé par la relation d'affaires.
  3. Effectuer une analyse approfondie des activités financières du client, des documents liés à l'entreprise et de l'historique des transactions.
  4. Enquêter sur les signaux d'alarme ou les activités suspectes, tels que les paiements de tiers inconnus et leur nature prévue, et les transmettre aux autorités internes ou externes appropriées.
  5. Documenter les résultats et les pistes d'audit riches, depuis les étapes d'évaluation des risques du client et tout au long de la relation client, pour référence et conformité futures.
  6. Mettre en œuvre une stratégie de surveillance continue efficace pour les clients et les transactions à haut risque afin de garantir que les profils de risque restent exacts et à jour.
Effacer la liste de contrôle de diligence raisonnable améliorée

Avantages d'une diligence raisonnable renforcée

Le processus Enhanced Due Diligence permet aux organisations de gérer les clients et les transactions à haut risque, de réduire la probabilité de pertes financières, de sanctions légales et d'atteinte à la réputation, et d'assurer la conformité réglementaire.

Les avantages de la mise en œuvre d'EDD incluent :

  • Amélioration de la gestion des risques: EDD permet aux organisations d'identifier plus efficacement les transactions des clients à haut risque, ce qui contribue à réduire les risques financiers et de réputation.
  • Conformité améliorée : EDD garantit la conformité aux exigences réglementaires, réduisant ainsi la probabilité de sanctions légales et réglementaires.
  • Meilleure prise de décision : EDD fournit des informations approfondies sur les facteurs de risque potentiels, permettant aux organisations d'adopter une approche à part entière basée sur les risques.
  • Des relations clients plus solides : La mise en œuvre d'EDD démontre un engagement envers la conformité, ce qui permet de renforcer les relations avec les clients et d'éviter les acteurs qui présentent une exposition accrue au risque de blanchiment d'argent.
  • Efficacité accrue: EDD simplifie le processus d'intégration et de surveillance continue, permettant aux organisations de résoudre les problèmes potentiels de manière proactive.
  • Avantage compétitif: En rationalisant la conformité, les organisations peuvent se différencier de leurs concurrents et attirer de nouvelles affaires.
Avantages améliorés de la diligence raisonnable EDD

Défis de la diligence raisonnable renforcée

Comme indiqué précédemment, les mesures de diligence raisonnable renforcées sont largement utilisées dans diverses industries pour identifier les risques potentiels. Cependant, la mise en œuvre d'EDD pose des défis aux entreprises.

Dans cette section, nous discuterons de certains de ces défis et de la manière de les relever.

Conformité réglementaire

La conformité réglementaire est l'un des défis majeurs d'EDD en raison de la complexité et de la diversité des réglementations qui régissent les institutions financières. Les aspects importants à considérer incluent :

  • Modification des règlements: Différentes juridictions ont des règles différentes concernant l'EDD. Par exemple, ce qui est considéré comme adéquat dans un pays peut être jugé insuffisant dans un autre. Cet écart peut rendre difficile pour les institutions opérant au-delà des frontières de maintenir des procédures EDD cohérentes et conformes.
  • Modifications réglementaires: Les réglementations ne sont pas statiques ; ils peuvent changer au fil du temps, souvent en réponse aux tendances émergentes de la criminalité financière ou à des incidents majeurs. Les établissements doivent se tenir au courant de ces changements et adapter rapidement leurs procédures EDD en conséquence. Cela nécessite une surveillance continue des mises à jour et des modifications réglementaires, ce qui peut être assez difficile et nécessiter beaucoup de ressources.
  • Interprétation des règlements: Parfois, la réglementation peut prêter à interprétation ou manquer de clarté sur des points précis. Cela peut entraîner des incohérences dans la manière dont l'EDD est effectuée et peut augmenter le risque de non-conformité.

Aborder la conformité réglementaire dans EDD est essentiel pour les institutions financières, et cela nécessite une approche intégrée qui combine se tenir au courant des changements réglementaires, normaliser les processus, tirer parti Technologie de réglementation (RegTech), et investir dans la formation régulière du personnel.

Efficacité et effectivité

L'un des principaux défis dans la mise en œuvre des mesures EDD consiste à trouver un équilibre entre l'exigence d'efficacité et la nécessité de procéder à des évaluations complètes des risques. Les organisations doivent trouver des moyens d'optimiser les processus, de prévenir le blanchiment d'argent et de maintenir une excellente expérience client.

Les organisations doivent investir dans la technologie et les outils d'automatisation, tels que ComplyCube, qui s'appuie sur l'intelligence artificielle (IA), pour améliorer la précision et la cohérence des profils de risque des clients et ainsi améliorer la posture de conformité.

Propriété effective ultime (UBO)

La propriété effective ultime (UBO) pose un défi important pour EDD en raison de la complexité et de l'opacité des structures d'entreprise modernes. La prévalence des sociétés écrans, des comptes offshore, des accords de partenariat et des accords de propriété complexes rend la détermination des véritables propriétaires derrière les entités juridiques laborieuse et chronophage.

De plus, une EDD efficace nécessite une main-d'œuvre qualifiée possédant une connaissance approfondie des exigences réglementaires, des risques spécifiques à l'industrie et des avancées technologiques. La formation et le perfectionnement de ces professionnels peuvent être coûteux et chronophages, en particulier pour les petites entreprises.

Les adresses virtuelles peuvent également être problématiques pour identifier les UBO et évaluer le risque de criminalité financière. Les établissements peuvent effectuer une visite sur place à l'adresse fournie, utiliser un service de vérification électronique des données et mettre en œuvre des contrôles EDD qui incluent une visite sur place à l'adresse physique.

Alors que les régulateurs ont fait des progrès significatifs dans le renforcement des mesures de LBC/FT, une coopération internationale accrue, des initiatives de partage de données et l'utilisation de solutions technologiques innovantes sont nécessaires pour démasquer les bénéficiaires effectifs cachés.

Propriété effective ultime UBO

Dépistage des médias indésirables

Les recherches vérifiables dans les médias défavorables sont une composante essentielle des procédures de diligence raisonnable renforcées. Un filtrage rigoureux des médias négatifs révèle des informations négatives provenant de sources crédibles, permettant aux organisations de prendre des décisions éclairées et d'améliorer la gestion des risques.

Effectuer des recherches manuellement est inefficace, prend du temps et est susceptible d'erreurs humaines et de biais, compromettant potentiellement la qualité et la fiabilité des résultats. Il n'est pas non plus rentable ni évolutif pour les entreprises à volume élevé.

Les outils automatisés utilisant l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique peuvent analyser rapidement et avec précision de vastes volumes de données, rationalisant les processus EDD et réduisant les erreurs humaines, conformément aux recommandations du Groupe d'action financière (GAFI). Vous pouvez en savoir plus ici : L'importance des contrôles des médias indésirables pour un KYC efficace.

Exigences du GAFI en matière de filtrage des médias indésirables

Confidentialité et protection des données

L'un des défis du processus EDD est d'assurer la confidentialité et la protection des données des clients, car cela implique de collecter et de stocker des informations personnelles et financières sensibles. Les entreprises doivent mettre en œuvre des normes de sécurité des données solides pour protéger les informations des clients et empêcher les accès non autorisés ou les violations.

S'assurer que les données sont exactes et à jour est un autre aspect difficile de l'EDD du point de vue de la confidentialité et de la protection des données. Pour résoudre ce problème, les entreprises doivent établir des procédures pour conserver des données client exactes et pertinentes grâce à l'utilisation d'un Vue client unique (SCV) solution.

Le respect des réglementations sur la protection des données, telles que le RGPD, est essentiel pour maintenir la conformité et démontrer un engagement envers une gestion responsable des données. Cette approche contribue à établir la confiance avec les parties prenantes, favorisant ainsi un environnement sécurisé pour la conduite des affaires.

Approche fondée sur le risque

La mise en œuvre d'une approche basée sur les risques au sein d'EDD est préconisé par le GAFI. Cependant, alors que les acteurs malveillants conçoivent en permanence de nouvelles tactiques pour contourner les contrôles AML/CTF existants, il est difficile de rester informé de l'évolution du paysage des risques et d'ajuster l'approche basée sur les risques.

Les organisations doivent établir des critères et des seuils d'évaluation des risques clairs, en tenant compte d'indicateurs tels que le type de client, l'activité, l'emplacement géographique et les facteurs de risque du canal de distribution. Des évaluations approfondies permettent aux organisations de comprendre les risques liés aux transactions, de concentrer leurs efforts et de mettre en œuvre de manière proactive de nouveaux contrôles AML pour garder une longueur d'avance sur les acteurs malveillants.

Une stratégie de surveillance basée sur les risques est cruciale pour revoir et mettre à jour régulièrement les critères afin d'assurer la pertinence et l'efficacité. Vous pouvez en apprendre plus ici : Qu'est-ce qu'une approche basée sur les risques (RBA) ?

Conclusion

Au fur et à mesure que le paysage réglementaire évolue, l'EDD reste essentielle aux processus AML/CTF d'une organisation. Pour atténuer les risques émergents de blanchiment d'argent, les entreprises doivent investir dans la technologie et l'automatisation, adopter une stratégie de surveillance basée sur les risques et donner la priorité à la confidentialité et à la protection des données.

L'avenir de l'EDD réside dans l'amélioration du partage d'informations entre les principales parties prenantes, telles que les régulateurs, les institutions financières, les institutions bancaires privées et les forces de l'ordre. Cette approche collaborative conduira à la normalisation des meilleures pratiques EDD et à un système financier mondial plus sûr.

Vous recherchez une plateforme de conformité mondiale pour les contrôles AML et KYC ? Entrer en contact avec nous aujourd'hui !

Table des matières

Plus de messages

Offres SecurityToken : réglementation STO

Conformité de l'offre de jetons de sécurité (STO)

Les titres numériques doivent respecter les règles et réglementations RWA pour répondre à la conformité de l'offre de jetons de sécurité (STO). La tokenisation des actifs du monde réel (tokénisation RWA) numérise la propriété des actifs traditionnels sur une blockchain.
En-tête du blog de vérification ekyc et de solutions ekyc

Naviguer dans les exigences réglementaires avec eKYC

Découvrez à quel point les solutions eKYC sont vitales pour les entreprises modernes confrontées à des réglementations de plus en plus strictes et à une fraude croissante. Découvrez les normes mondiales, la croissance du marché et comment la vérification eKYC de ComplyCube peut garantir la conformité.
Détection biométrique de l'activité et kyc de l'activité

Détection d'activité : meilleures pratiques pour la sécurité anti-usurpation d'identité

La détection biométrique de l'activité est un élément clé pour stopper les attaques de présentation, ce qui en fait un élément essentiel de la sécurité pour toute organisation. Avec l'augmentation des attaques de présentation, il est temps de mettre en œuvre Liveness kyc....